La loi de l’attraction: Une croyance, un pouvoir


Les 3 histoires qui suivent se veulent une réflexion sur un sujet qui m’est très cher, soit le pouvoir des intentions, ou communément identifié comme étant la loi de l’attraction, une croyance essentielle dans la pousuite de votre plus grand potentiel.

Un jour, je devais prononcer une conférence pour un groupe de gestionnaires de l’entreprise Cavendish Farms (Irving Group). Ma présentation était prévue pour le vendredi et, tout au long de la semaine, j’avais tenté d’entrer en communication avec le v-p ressources humaines, qui, de son côté, devait livrer des ateliers avant ma conférence d’inspiration sur le changement.

Je voulais m’assurer de pouvoir lui parler, question de connaître ses attentes et voir quel était le contenu de ses ateliers, de façon à faire des liens avec mon message. Malgré nos nombreuses tentatives, nous n’arrivions pas à nous parler.

En milieu de semaine, je me suis mis à me dire: «Ne force pas cette communication, tu parleras à cet homme, ou tu le rencontreras avant ta conférence de vendredi, c’est certain. »

La journée précédant ma conférence pour le groupe Cavendish, soit le jeudi, je présentais une conférence à Ottawa pour un groupe de gestionnaires de Statistiques Canada. Alors, je prononce ma conférence, je quitte Ottawa en direction de Montréal pour ensuite me rendre à Moncton. En embarquant dans l’avion pour Montréal, je me dirige vers mon siège, le 11A. Un homme est assis dans 11B. Il me regarde avec le plus grand des étonnements et il me dit : « Are you by any chance Martin Latulippe?» Je lui réponds, surpris: «Yes Sir!» Il me répond alors: «Hi, I’m Philip Roach, v-p human ressources with Cavendish, I guess we’re gonna have a 2 hours meeting instead of a phone call ! »

Il m’avait reconnu grâce à la photo biographique sur mon site Internet. Vous pouvez vous imaginer à quel point nous avons été estomaqués de la situation! Sérieusement, quelles étaient les chances que nous nous retrouvions sur le même vol, la soirée précédant mon allocution et de plus est, l’un à côté de l’autre ?

Mais est-ce vraiment de la chance?

Il y a quelques mois, je devais livrer une série de conférences pour la communauté d’affaires de Welland en Ontario. Juste avant que je quitte ma ville, mon ami Eddy me dit qu’il a une tante qui demeure là-bas, à Welland. Il me dit à la blague: « Les chances que tu la rencontres sont assez minces, car elle a 84 ans, et je ne pense pas qu’elle assiste à ce genre de conférences.»

En cours de vol, je me dis que ce serait vraiment génial de rencontrer la tante d’Eddy, tante Irène, pendant mon séjour. Je me dis que, si cela arrivait, Eddy n’en croirait pas ses oreilles.
Je me mets alors à méditer sur ces possibilités.

J’arrive donc à Hamilton et je suis accueilli par Daniel, qui est l’organisateur de l’événement. Sa femme, Angela, nous attend dans l’auto. Après avoir échangé quelques mots tous les trois, nous mettons le cap sur Welland pour une bonne heure de route.

En cours de trajet, nous parlons de la pluie et du beau temps, et l’épouse de Dan, Angela, me demande ce que je fais de mes étés. Je lui réponds qu’habituellement je suis à la plage, au golf ou avec ma femme et mon petit garçon pour profiter du beau temps, puisque mon calendrier de conférences ne me tient occupé que de septembre à mai et je termine en mentionnant que je suis membre au Club de golf Fox Creek, à Dieppe.

Elle me dit sans broncher : « J’ai un neveu qui travaille à ce club de golf! Mon neveu, Eddy, travaille pour ce terrain de golf depuis quelques années déjà… »

Àce moment, j’ai l’impression de participer à une émission de caméra cachée. Je lui réponds : « C’est une blague, n’est-ce pas? Eddy m’a parlé d’une tante qui demeure à Welland, mais il m’a dit qu’elle avait 84 ans, et vous n’avez pas l’air d’avoir 84 ans, Angela.»

«Ah, il devait parler de ma mère, elle demeure avec nous. »

J’ai donc rencontré la tante d’Eddy, ainsi que sa marraine, et j’ai même rapporté une photo à Eddy de moi en compagnie de sa tante et de sa marraine. Il n’en revenait pas de la chance que j’avais eue.

Mais est-ce vraiment de la chance?

En 2001, ça faisait déjà deux ans que je travaillais à réaliser mon rêve de devenir conférencier professionnel et auteur. Malgré les nombreux échecs et les nombreux moments d’humiliations durant la quête de mon rêve, je me répétais toujours que j’allais devenir conférencier professionnel et auteur. Je méditais et je visualisais constamment ce moment dans ma tête et mon cœur.

La partie qui faisait le plus rire mes parents était certainement celle de «l’auteur», puisque j’avais obtenu mon diplôme avec une moyenne générale de C+ à l’Université de Moncton.

Et pourtant, c’est à 26 ans, dans l’une des phases les plus difficiles de ma vie, que j’ai décidé d’envoyer un courriel pour demander de l’aide à un homme du nom de Patrick Combs, un conférencier et un auteur de renommée internationale. J’avais lu sur cet homme, et son histoire m’avait grandement inspiré dans la poursuite de mon propre rêve.

Quelques jours après que j’aie envoyé ce courriel, monsieur Combs me répondait. Trois semaines plus tard, il demandait à me rencontrer personnellement, et huit mois après on publiait un livre ensemble qui allait devenir un best-seller en moins de trois mois.

Je ne peux pas vous dire à quel point les gens ont pu me dire que j’avais été chanceux dans toute cette aventure.

Mais est-ce vraiment de la chance?

La réponse à cette question est bien simple. Elle contient deux volets. 1. Peut-être que oui, peut-être qu’il s’agit de chance et, 2. Peut-être que non, peut-être qu’il ne s’agit pas de chance. Ceux qui croient que la réponse est oui ne pourront jamais le prouver, et ceux qui croient que la réponse est non ne pour ront jamais le prouver non plus. C’est merveilleux, n’est-ce pas? Ça revient donc à ce que vous croyez.

Personnellement, j’aime croire que nous avons tous un pouvoir, une influence sur ce que plusieurs personnes appellent des signes, des coïncidences, de la chance, du karma, des intentions, des hasards… la loi de l’attraction quoi!

J’en conviens, il est difficile de prouver une telle théorie, mais je pourrais probablement vous écrire une centaine d’histoires extraites de ma propre vie − comme les trois précédentes −pour essayer de vous convaincre que nous avons tous le pouvoir d’influencer.

Mais à la fin de la journée, tout ne revient qu’à ce que vous croyez, vous, personnellement…

Une chose est certaine: le choix de votre réponse influencera grandement le pouvoir que vous possédez déjà, soit le pouvoir d’influencer votre vie. Pensez-y bien!

Martin Latulippe CSP, est un expert conférencier de renommée internationale et auteur de cinq livres dans le domaine du potentiel humain. Pour de l’inspiration au quotidien, suivez Martin sur sa page Facebook, Twitter ou inscrivez-vous gratuitement à son bulletin d’inspiration au www.martinlatulippe.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :